Actu

Face à la crise sanitaire, restons unis !

Notre pays et l’humanité en général traversent une crise sanitaire inédite.

Nous sommes comme dans d’autres pays voisins confinés à domicile pour contribuer à la lutte contre ce virus. Nous enjoignons les habitants à respecter scrupuleusement les règles. Nous nous joignons à tous les appels au civisme et à ne pas céder à la peur même si l’inquiétude est naturelle. Bien au contraire, gardons notre sang froid et sachons nous entraider et nous respecter les uns les autres. C’est en étant responsable qu’on pourra passer cette période de la meilleure manière.

Nous voudrions rendre hommage à toutes celles et ceux qui sont au travail pour que nous soyons à l’abri, notamment le personnel médical, les policiers, les postiers, les ouvriers, les agriculteurs, les enseignants et personnels éducateurs, les caissières, les fonctionnaires des collectivités locales et de l’Etat qui sont fidèles à leurs postes. Et à tous les autres.

Il nous faut aussi rappeler l’importance de la solidarité et de la fraternité dans les périodes difficiles, et nous préparer à répondre par l’unité et l’humanité aux crises sanitaires et écologiques qui peuvent survenir. Cette crise n’est peut-être rien vis-à-vis des désordres planétaires qui peuvent nous attendre avec le réchauffement climatique dont nous alertent les scientifiques.

Mais nous ne sommes pas condamnés à être inactifs. Car nous pouvons en profiter pour réapprendre à vivre ensemble et à prêter attention les uns aux autres par l’échange. C’est aussi cela, la bienveillance.

Alors profitons-en pour renouer avec l’essentiel et avec une fraternité citoyenne qui ne doit pas attendre l’Etat pour se manifester et se mettre en action. Rappelons qu’il ne faut pas tout attendre des autorités, mais qu’il y a un équilibre entre ce que l’État et les politiques peuvent faire, et la responsabilité citoyenne de l’autre. Le président de la République lui-même nous a invités dans son allocution à « inventer de nouvelles solidarités. »

Le civisme, c’est nous, les citoyens. Cela ne se décrète pas. On ne doit pas attendre qu’on l’ordonne, il doit venir de chacune et de chacun de nous.  S’inquiéter des proches, mais aussi tendre la main aux plus vulnérables.

Notre mouvement a des référents dans tous les quartiers de Besançon. Nous souhaitons rendre service aux plus vulnérables en étant à leur écoute. En proposant, tout simplement, d’être disponible pour parler, d’être à l’écoute de celles et ceux qui sont isolés et qui vivent mal la période, qui veulent échanger et briser l’isolement. Nous le faisons avec les membres de notre mouvement mais nous proposons d’échanger par téléphone ou mail avec ceux qui le souhaitent. Nous invitons toutes celles et ceux qui le souhaitent à en faire autant avec leurs voisins ou leurs connaissances, mêmes lointaines, qui pourraient être dans l’isolement.

Nous ne pouvons pas faire plus, mais nous disons notre disponibilité pour aider en prêtant l’oreille aux plus isolés.

Voici le numéro de téléphone et l’adresse email où nous contacter contact@bisontinesbisontins.fr – 06 79 99 13 89.

Pour mettre un peu de joie avec les plus jeunes, nous proposons aussi à tous les parents dont certains nous disent qu’ils aimeraient avoir des idées d’occupation, de faire participer leurs enfants à un concours de dessin qui chaque semaine récompensera le plus beau dessin de notre ville. Il suffit de nous envoyer une photo de vos dessins sur notre adresse contact@bisontinesbisontins.fr

Nous les publierons sur la page www.facebook.com/bisontins

Notre mouvement veut faire sa part pour une société plus fraternelle avec ces gestes certes simples, mais qui peuvent être utiles à certaines personnes. Des gestes de solidarité et d’optimisme.

Restons unis.

L’équipe Bisontines – Bisontins.