Nos événements

Un grand bonheur de venir jouer…

Un rendez-vous social, culturel et cathartique, qui conduira patients et accompagnants à se libérer, l’espace d’un instant, du contexte hospitalier. Mais aussi un honneur et un bonheur. Pour le pianiste bisontin Damien Groleau, l’inauguration du piano dans le hall d’accueil de l’hôpital de Besançon, porté par le mouvement Bisontines-Bisontins, sera un événement important.

Jeudi 20 juin, veille de la Fête de la musique, il viendra jouer. Par plaisir. Par solidarité. « C’est toujours un grand bonheur de venir jouer. Le piano est un objet vivant. C’est bien d’en faire une présentation officielle ». Pour l’occasion, le pianiste et compositeur dont les influences musicales varient de l’Europe à l’Amérique latine (Cuba, Brésil), présentera, durant 30 minutes environ, le premier mouvement de la sonate n°28 de Beethoven, la grande paraphrase de la Somnanbula Bellini par Liszt. Mais aussi de la musique cubaine de Bebo Valdés sans oublier une de ses compositions intitulée « Le Jardin de Tunis » dédiée au oudiste Anouar Brahem.

Entendre l’air et prendre l’air

Inaugurer, pour une bonne cause, ce piano de qualité, a tout pour enchanter ce musicien expérimenté qui a, entre autres, joué avec Guy Nwogang, le batteur de Manu Dibango. « Ce piano droit Yamaha est un bon piano » assure-t-il. « Il est bien conçu. Yamaha fabrique les pianos de concert les plus recherchés dans le monde. La marque a la réputation de proposer des pianos fiables où fluidité, facilité de jeu et qualité sonore sont réunies. » De son côté, il espère que le public de l’hôpital saura au quotidien se réunir autour du piano pour lui donner vie. « Il méritera une écoute approfondie, introspective de la part des patients. Beaucoup de patients descendent dans le hall de l’hôpital pour changer d’atmosphère. Ce piano permettra aussi à l’avenir d’organiser régulièrement des petits concerts. » Et aux patients et à leurs familles l’espace d’un instant, de prendre l’air…